Les pierres

« 4C », les quatre critères qui déterminent la qualité d’un diamant, d’une pierre.

La taille

Beaucoup de personnes confondent taille et poids d’un diamant.
La plupart des diamants sont taillés avec 58 facettes. Une taille parfaite d’un artisan tailleur permet d’obtenir un feu et un scintillement incomparables. Le diamant est la pierre la plus dure du monde. C’est sa dureté qui lui permet d’être taillé avec la précision géométrique qui assurera le meilleur passage possible de la lumière. Le choix de la forme du diamant est une question de goût et n’influe pas sur la valeur propre de ce dernier.
La taille diamant rond
Fig. 1 : le diamant est un accumulateur de lumière. C’est sa taille qui lui permet d’utiliser au mieux la lumière. [1] Quand un diamant est taillé suivant de bonnes proportions, la lumière se reflète d’une facette à l’autre et ressort par le dessus. [2] Si le diamant est taillé trop épais, une partie de la lumière s’échappe à l’extérieur vers le bas. [3] Si le diamant est taillé trop plat, la lumière s’en échappe avant même d’avoir été renvoyée sur une autre facette.
Les différentes facette d'un diamant brillant rond
Fig. 2 : les différentes facettes d’un brillant rond.
Les six tailles courantes d'un diamant
Fig. 3 : les six tailles les plus courantes pour un diamant.

La pureté

Un diamant exempt pour ainsi dire de particularités de cristallisation ou de caractéristiques internes est de la plus grande rareté et de la plus haute qualité.
Pour codifier les diamants selon leur degré de pureté, des normes internationales ont été établies. Un diamant est dit « pur à la loupe 10 fois » lorsqu’aucune inclusion n’est discernable par un bon professionnel avec une loupe grossissant 10 fois.

Diamant pur à la loupe Pur à la loupe : un diamant est dit pur à la loupe quand, observé par un professionnel expérimenté sous grossissement 10 fois, en lumière normale, au moyen d’une loupe aplanétique et achromatique, il est absolument transparent et exempt d’inclusions.
Diamant VVS1-VVS2 VVS1 – VVS2 (very very small inclusions) : minuscule(s) inclusion(s) difficilement visible(s) à la loupe grossissant 10 fois.
Diamant VS1-VS2 VS1 – VS2 (very small inclusions) : très petite(s) inclusion(s) difficilement visible(s) à la groupe grossissant 10 fois.
Diamant SI1-SI2 SI1 – SI2 (small inclusions) : petite(s) inclusion(s) facilement visible(s) à la loupe grossissant 10 fois, invisibles à l’œil nu par le côté de la couronne.
Diamant_PI PI – Premier piqué : inclusion(s) très facilement visible(s) à la loupe grossissant 10 fois, difficilement visible(s) à l’œil nu vue(s) par le côté de la couronne, et n’affectant pas la brillance.
Diamant PII PII – Deuxième piqué : grande(s) et/ou nombreuses inclusion(s) facilement visible(s) à l’œil nu par le côté de la couronne et affectant légèrement la brillance.
Diamant PIII PIII – Troisième piqué : grande(s) et/ou nombreuses inclusion(s) très facilement visible(s) à l’œil nu vue(s) par le côté de la couronne et affectant distinctement la brillance.

La couleur

La meilleure couleur d’un diamant est l’absence de couleur.
Seule une infime minorité se révèle être absolument incolore donc totalement blanc. Il existe aussi des diamants de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, rarissimes et de très grande valeur.

Couleurs des diamants
Fig. 4 (cliquer pour agrandir) : échelle de couleur qui va du blanc exceptionnel jusqu’au jaune très pâle. L’extrême subtilité des nuances de couleur de chacune des catégories est illustrée par cette échelle. D > blanc exceptionnel + | E > blanc exceptionnel | F > blanc extra + | G > blanc extra | H > blanc | I et J : blanc nuancé | K et L : blanc légèrement teinté | M à Z : blanc teinté.

Carat-Poids

Le poids d’un diamant s’exprime en carats. Un carat pèse 0,20g (soit 1/5 de gramme). Un carat égale 100 points ou centièmes. Le poids seul ne peut jamais déterminer la valeur d’un diamant.
Deux diamants du même poids ont souvent des valeurs très différentes, tout dépend de leur qualité. On trouve des diamants de qualité de tous les poids.

0,25 carat 0,50 carat
1,00 carat 1,25 carat
1,50 carat 1,75 carat
2,00 carats 2,50 carats
3,00 carats

Le Saphir

Le Saphir est un corindon appartenant au groupe des pierres précieuses. Son nom vient de l’Hébreu sappir : « objet de beauté ». Les beaux proviennent du Cachemire (bleu de France) et de Birmanie (d’un bleu outremer profond à en paraître noir). Les saphirs de Thaïlande et d’Australie sont souvent d’un bleu nuit jusqu’à l’encre. Le saphir étoilé est un saphir comportant des aiguilles de rutile disposées en étoile. Le saphir est la pierre préférée de la femme aimant s’entourer de mystère.

Autres pierres bleues :
La Bénitoïte. Le fleuve Californien de San Benito à donné son nom à cette pierre dont les couleurs de bleu sont proches de celles du saphir.
Le Lapis-lazuli. Son nom signifie « pierre d’azur ». Aux temps préhistoriques, le lapis-lazuli était déjà utilisé pour la parure.
La Turquoise. Doit son nom aux Turcs qui l’importaient de Perse. Découverte il y a plus de 7000 ans, la turquoise a été utilisée par tous les peuples.

Le Rubis

Le Rubis est un corindon appartenant au groupe des pierres précieuses. Les rubis de Birmanie sont les plus célèbres. Ils sont d’un rouge profond et velouté. Le plus recherché (et le plus rare) est le «sang de pigeon» de la vallée de Mogock. Les rubis du Sri-Lanka sont généralement plus clairs, tandis que les rubis de Thaïlande sont d’un rouge tirant sur le brun. Dans le feu de sa couleur, le rubis présente toujours une nuance de bleu. Le rubis est la pierre de prédilection de la femme passionnée.

Quelques autres pierres rouges :
L’Almandin est un grenat d’un rouge foncé à un rouge violacé.
La Cornaline est une variété de calcédoine utilisée pour l’ornementation des chevalières et les camées.
L’Opale de feu est de couleur orange.
Le Pyrope est un grenat dont le nom signifie « œil de feu ».
La Rhodolite est une variété rouge rosé du pyrope.
La Rubéllite est une tourmaline rouge.

Les Perles

« Une larme des anges », c’est ainsi que les anciens appelaient la perle. Pour d’autres, les perles étaient des pleurs des naïades, ces divinités féminines grecques qui veillaient sur les sources et les ruisseaux. A toutes les époques, la perle a exercé sa fascination auprès des femmes et des hommes. L’Huître Perlière : sous l’effet de l’introduction d’un corps étranger, graine de sable, petit coquillage ou autre, l’huître sécrète de la matière perlière. Après quelques années, les sécrétions perlières forment la perle. La Perle Fine, elle, est née d’une irritation naturelle de l’huître. Contrairement à la Perle de Culture, elle est constituée de couches perlières jusqu’à son centre. La perle de culture est obtenue par l’introduction dans l’huître, par l’homme, d’un noyau de nacre, provoquant ainsi la sécrétion de matière perlière. Les Perles Blanches de culture proviennent surtout du Japon. Leur diamètre varie. Il n’y a pas de couleur idéale ; certaines femmes préféreront des perles blanc rosé, alors que d’autres seront charmées par des perles blanc crème, voire blanc-vert.
Les Perles Noires de culture proviennent surtout de Polynésie Française : la perle noire de Tahiti. Ses couleurs naturelles varient du gris clair au noir, en passant par des couleurs aussi extraordinaires que : tilleul, bronze, aubergine, mordoré, peacock. Leur diamètre varie.
Le Grain est l’unité de mesure de la perle : 0,05 gr. La réussite de culture d’une perle de plus de 7/7,5 mm est rare, d’où son prix élevé. L’Orient est la lueur irisée qui semble parvenir de l’intérieur de la perle en traversant les couches fines et multiples de matière perlière. Le Lustre, c’est le jeu de lumière à la surface parfaitement lisse de la perle qui contribue à lui donner sa beauté et son éclat. On appelle Chute un collier dont les perles vont en dégradé à partir de la perle centrale. Dans un Choker, les perles sont de même grosseur.

L’Émeraude

L’Émeraude est un béryl qui est classé parmi les pierres précieuses. Son nom vient du persan esmeralde : «cœur de pierre» de l’émeraude, dû à l’oxyde de chrome, est à nul autre pareil. Selon la taille de la pierre, le vert peut se nuancer de jaune ou de bleu. Le «jardin secret» de l’émeraude est constitué de cristaux, d’eau ou de gaz qui lui donnent sa personnalité. Les émeraudes les plus réputées proviennent de Colombie.

Autres pierres vertes utilisées :
L’Alexandrine peut changer de ton selon l’éclairage.
Le Démantoïde vert est le plus beau des grenats.
Le Diopside est de couleur vert clair à vert foncé.
La Chrysophrase dont le nom grec signifie «poireau d’or» est une variété de calcédoine où le vert domine.
Le Jadéite et la Néphrite sont des variétés de jade.
Le Péridot est vert mousse. Il devient olivine pour sa teinte vert olive et chrysolite pour le vert jaune.
La Verdelite est le nom de la tourmaline verte.

Autres pierres

L’Améthyste est un quartz violet dont les couleurs vont du violet foncé au mauve pâle. La variété rose est appelée « paupière de Venus ». L’Améthyste, selon l’étymologie de son nom, « préserve de l’ivresse ». Boire dans une coupe d’Améthyste empêchait, pensait-on, les effets nocifs de l’alcool. Au cours d’une orgie, Bacchus s’éprit de la jolie nymphe Améthyste. Diane, la déesse de la chasteté, transforma la jeune fille en un joyau dont la couleur évoquait le vin préféré de Bacchus.

L’Aigue-marine, comme l’émeraude, est un béryl. Son nom vient de agua marina, « eau de mer ». les plus belles viennent généralement du brésil. Celles de Madagascar sont d’un bleu très profond.

La Topaze Bleue. D’une couleur bleu foncé « la princesse brésilienne » offre 21.33 gr après avoir était taillée.

La Tourmaline bleue. On distingue deux variétés : L’Indigolite (tous les tons de bleu) et la Sibérite (de couleur rose lilas à bleu violacé).

Autres pierres (suite)

La Topaze. Son nom vient de l’île Topazos, dans la mer rouge. Autrefois, abusivement, certains ont utilisé le nom de topaze pour désigner toutes les pierres jaunes. La plus plus précieuse est topaze rose. La plus répandue est la topaze dont le jaune tire sur l’orange.

La Citrine, souvent confondue à tort avec la topaze, est un quartz dont la couleur va du jaune au brun orangé (Madère).

Le Camée est une sculpture en bas relief réalisée dans une pierre précieuse ou ornementale, ou encore dans un coquillage. Le Camée-Agate est taillé dans uns agate bicolore : calcédoine, cornaline, onyx, sardonyx, etc. Le Camée-Coquille (le plus répandu) est réalisé dans un coquillage. Sa couleur est fonction du coquillage utilisé : rouge ou brun (casque), rose (lambris), nacré (troque). On appelle Intailles les sculptures réalisées en négatif, par opposition aux Camées qui sont en relief.